« Déshabille-toi pour réussir »

En tant que modèle, savoir choisir son photographe n’est pas chose aisée. Surtout dans les débuts de carrière, les entourloupes, les pièges et les arnaques jonchent le sentier que le mannequin tente de se frayer dans le milieu de la mode. Et loin de considérer tous les photographes comme des araignées, il est très courant que l’on tente d’abuser de votre bonne volonté, parfois sans avoir d’arrière-pensées malfaisantes mais juste par simple manque de connaissance ou de fibre artistique. Ainsi, il est important de délimiter dès le départ avec votre photographe le lieu, le thème et les limites de la séance photo ; cela évitera toute dérive du photographe ou de vous-même, s’emportant à force d’enthousiasme par une pose, une suggestion, un accoutrement.

34-nu-artistique-36944

Vous devez faire preuve de vigilance. Car petit à petit, de posture en posture, de shooting en shooting, le photographe en viendra peut-être à vous dire, face à votre sérieux et votre motivation et ce, le plus naturellement du monde «qu’un jour, pour réussir, il faudra bien que tu te déshabilles.» Pour vous rassurer, on cache cette exhibition derrière un mot, tout simple, tout neuf, le mot « artistique ». Le phénomène de représentation d’un corps sans vêtement face à un appareil photo s’appellera donc « nu artistique ». Et comme vous pouvez l’imaginer, cette expression a été autant entendue qu’utilisée malhonnêtement, pour assouvir les désirs de gloire ou de perversion de certains photographes ou même modèles en quête d’une plus grande estime de soi. Tous ne sont pas malsains, au contraire. Certains cherchent uniquement à égaler les plus grands mais dans ce milieu, la demi-mesure n’existe pas.

Si vous acceptez de pratiquer le « nu artistique » – qui n’est absolument pas une obligation pour réussir en tant que mannequin, bien au contraire-, il vous faudra bien comprendre ce qu’il signifie. Car le terme est souvent mal interprété, peu compris, et assez subtil. Et comme tout le monde se mêle de faire de la photo de nos jours, il faut les en éclaircir.

37565

Le nu artistique, c’est lorsque le corps s’oublie pour mettre en valeur l’ambiance même de la photo, c’est lorsque sur le support, on ne peut percevoir que l’émotion qui se dégage de l’image, en oubliant la nudité et la pudeur. Face à un vrai nu artistique, rien n’est vulgaire ou à ambition érotico-pornographique. Le but est de mettre en lumière quelque chose d’autre que l’homme ou la femme sur la photo, qui deviennent même invisibles. De là, pour un futur mannequin, c’est sûrement une expérience noble et agréable de servir l’art mais cela doit être bien réalisé.

Malheureusement, en 2015, beaucoup transforment cet art en support pornographique ou pour assouvir un fantasme personnel et malsain et ce, dans des endroits glauques avec une attitude plus qu’ambiguë. Dernièrement, sur un casting pour une campagne de publicité de sous-vêtement haut de gamme, un jeune mannequin débutant nous a confié que plusieurs photographes avec qui il avait collaboré lui avaient demandé de faire en sorte d’avoir une érection pour avoir un plus joli rendu dans son boxer. Or, dans le vrai monde de la mode et du mannequinat, des coques sont prévues à cet effet et il est inutile d’avoir recours à des pratiques qui frôlent l’indécence.

0910230070

Par ailleurs, le fait d’afficher ce genre de photos sur les réseaux sociaux peut nuire à votre carrière ou peut décourager certains professionnels de travailler avec vous même si vous avez tous les atouts pour réussir dans ce milieu. Sachez notamment que les auteurs de ces photos de nu sont des « faux-tographes » qui se servent de votre corps pour attirer d’autres proies pour les exhiber comme des trophées ; ils assurent à leurs victimes « connaitre du monde » et « pouvoir les faire avancer ». Mais cela n’est que pure fiction.

Alors, cher Maître Corbeau, avant d’ouvrir votre large bec et de laisser tomber votre carrière dans la gueule de Maître Renard, apprenez que tout flatteur vit au dépend de celui qui l’écoute. Leur dire oui, même une fois ne vaut pas cela, sans doute ?

 

22,886 total views, 2 views today

1 Comment

  • designed dit :

    L’article me laisse sans voix tant il transpire de véracité tout en passant également à côté d’autre courant qui sont venus se développer au côté du nu artistiques et qui restent tout aussi nobles… j’ai pour exemple les provocations de mon maître Newton… mais c’est un autre sujet. Le point fort de cet article est surtout le fait d’identifier qu’un charlatans assouvie des fantasmes tandis que le photographe de nu recherche une autre dimension purement artistique… Très bel article. Bravo.

Répondre à designed Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *