Accepter les critiques ou l’art de progresser

Le métier d’agent artistique, bien qu’enrichissant et passionnant, n’est pas de tout repos, surtout lorsqu’on doit gérer la susceptibilité et la sensibilité des personnes qui postulent à nos annonces de castings. Alors parfois, c’est vrai, je parais assez froid et détaché dans mes réponses, mais avec des centaines de mails par jour cumulés à des dizaines de rendez-vous, je me dois de me montrer rapide, je vais donc à l’essentiel et les gens avec lesquels je travaille ne s’en offusquent pas et avancent au même rythme que moi (sans doute avec un peu moins de cafés).

12439163_10209062992562172_9219029925725294866_n

Loin de moi l’idée de vous faire entrer dans un moule ou de vous faire correspondre à un standard type ; je ne suis pas le seul directeur de castings, j’ai ma propre façon de travailler mais ce qui est certain et commun à toute la profession, c’est que la susceptibilité dans le milieu artistique est votre point faible principal. Non, non, ne prenez pas mal cette phrase.

Je sais que vous avez besoin d’être rassuré mais non. Je ne suis ni assistante sociale ni votre meilleur ami, ni votre mère, ni votre petit ami, ni votre psychologue.

citation-anonyme-69983

J’ai simplement pour mission de placer des artistes, d’organiser des concerts et événements, et de m’occuper des castings. Et c’est une grande bonté de ma part, et ce parce que j’ai une certaine conscience professionnelle et parfois une bienveillance naturelle, de glisser souvent un conseil ou deux à des personnes qui m’envoient leur candidatures.

Pourtant, certains grands susceptibles et soupes-au- lait vont prendre mes paroles pour les critiques les plus affreuses du monde.

Par exemple, il m’est arrivé un jour de répondre à un jeune homme qui voulait se lancer dans la chanson. Sa voix était exécrable, il chantait faux et rêvait de participer à The Voice. J’ai malheureusement lancé, après deux jours de conversations, qu’il faudrait qu’il prenne des cours de chant, qu’il se donne les moyens de réussir. Honnêtement, je ne comprenais pas que des membres de sa famille ou ses amis le laissent espérer au point d’avoir abandonné son petit job de caissier pour se « lancer dans la chanson ». Mais même avec tout le tact dont je pouvais faire preuve, il m’a écrit que je n’avais « aucune oreille », que j’étais « jaloux de lui », et que j’avais « passé une sale journée et que j’avais décidé de me venger sur quelqu’un ».

Là je dis STOP !

Non seulement cette réaction excessive n’a pas aidé ce jeune homme ambitieux mais elle l’a condamné. Pour réussir dans ce milieu, (et dans beaucoup de métiers d’ailleurs), il faut savoir se remettre en question. Certes, la confiance en soi est un atout mais pour évoluer, il faut savoir écouter et comprendre les conseils (souvent appelés critiques) des professionnels qui vous entourent. Le métier que j’exerce est toujours là pour vous mettre en lumière mais jamais pour vous rabaisser. Il faut travailler sur vos points sensibles et vous inscrire dans la réalité du milieu, de ses contraintes, de ce que les productions attendent. Et je sers aussi à ça.

dff748dc0a0539bf560d0adc0726a2774

Avec ma capacité d’analyse, je cerne assez vite votre personnalité et je vais appuyer sur vos points sensibles, parfois sur vos blessures cachées pour vous faire ressortir le meilleur de vous-même. C’est la seule façon de progresser et de s’endurcir dans un milieu qui est loin d’être tout rose. Vous pouvez accepter la réalité et en faire votre force ou vous enfermer dans votre monde parfait et alors personne ne viendra vous chercher. Donc si vous faites partie de la deuxième catégorie, inutile de venir me chercher. Je ne vous dirai jamais que vous êtes beau/fort/intelligent si ce n’est pas le cas. Je vous dirai la vérité. Qu’elle vous plaise ou non.

13,309 total views, 3 views today

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *