La journée mondiale de la femme by Marion Delage

La journée mondiale de la femme

Quand j’étais petite et que j’ai demandé à ma maman ce qu’était la journée de la femme, je n’ai voulu retenir qu’une seule chose c’est que c’était la journée « où la femme avait bien droit à un peu de repos ». Les tantes et les cousines renchérissaient « C’est notre journée, on a le droit de faire une pause ! On en fait déjà bien assez ! »

11206551_905703099473464_6823249710360496523_o

 

J’ai réfléchi longtemps et je ne suis pas d’accord. Aujourd’hui, c’est la journée de la femme, c’est un hommage à toutes celles qui se sont battues pour nos droits et nos libertés. Et nous ne devrions pas nous reposer, Maman. L’égalité tant chérie dont notre société se targue est loin d’être entière. Alors oui, les femmes sont courageuses, fortes, elles se lèvent tôt, élèvent leurs enfants, bichonnent leurs maris, gèrent leurs carrières… mais elles n’en font pas assez.

11800165_1884924218399430_8050094238774228616_n

crédit photo Damien dentler

Tant qu’on ne saura pas unanimement définir le mot viol, tant que des campagnes de sensibilisation sur le harcèlement dans les transports en commun seront placardées partout dans nos villes, tant que le machisme continuera de discriminer la femme qui travaille, tant que les femmes elles-mêmes se considèreront comme des victimes, il faudra nous battre, Maman.

Il faudra se lever encore plus tôt que les hommes, pour préparer le monde comme on prépare le petit-déjeuner avant de réveiller les enfants endormis.

Il faudra laver les taches, brosser les grossièretés, essuyer des échecs.

Il faudra se dépêcher et toujours courir car le monde n’attend pas pour être sauvé.

Il faudra planter des graines, semer de l’espoir, enfanter dans le bonheur.

Il faudra s’imposer, chercher la vérité, dénicher l’injustice.

Il faudra sévir mais toujours pardonner.

Il faudra donner des leçons et consoler les chagrins.

Il faudra enseigner la sagesse et la douceur.

Il faudra transmettre. Il faudra leur lire notre histoire avant qu’ils aillent se coucher.

Il faudra chanter des chansons douces pour leur apprendre à aimer.

1393116_10202059109979728_1021600554_n

Aujourd’hui, c’est la journée de la femme. Je n’ai pas envie de me reposer, Maman. Je veux donner toute mon énergie à sauver le monde. Parce qu’il n’y a que la femme qui en soit capable avec tant de sagesse et de tendresse.

Marion Delage.

3,895 total views, 2 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *